Découvrir les Chemins de mémoire… en randonnée

Chaque territoire abrite des lieux qui témoignent des combats qui ont eu lieu lors des deux conflits mondiaux et qui conservent la mémoire des hommes qui y ont pris part. Afin de permettre à chacun de découvrir ces sites à son propre rythme, les Chemins de mémoire régionaux s’enrichissent à présent de parcours locaux de randonnée pédestre ou cyclotouriste. Chaque parcours a été conçu comme un circuit thématique reliant plusieurs étapes à découvrir à l’aide d’un petit guide historique illustré, consultable sur terminaux mobiles ou téléchargeable. Ainsi est rendue l’échelle humaine des conflits tout en offrant une façon originale de comprendre un territoire et son patrimoine.
Retourner à la liste des circuits

La version 7.0 de votre iOS ne permet pas d'afficher correctement les contenus de cette carte. Pour visualiser les informations vous devez faire la mise à jour vers la version 7.1

Durée : 2h env. - Distance : 7,3 km

Informations pratiques

Contact : Office de tourisme du Cambrésis
Téléphone : +33(0)3 27 78 36 15
E-mail : contact(at)tourisme-cambresis(dot)fr
Site web : www.tourisme-cambresis.fr
Point de départ : Maison Forestière Wilfred Owen - Route départementale D 959 – 59360 ORS

Télécharger le guideTélécharger la trace GPXNous vous accueillons

Sur les pas de Wilfred Owen

À partir du 8 août 1918, date de la défaite finale des Allemands devant Amiens, commence la « campagne des Cent Jours », c’est-à-dire l’offensive générale des forces alliées qui aboutit à la victoire du 11 novembre ; le département du Nord a été libéré par les soldats britanniques, avec de forts contingents canadiens, australiens et néo-zélandais. Si le moral des combattants allemands s’est effondré à l’été 1918 comme l’attestent de nombreuses désertions et des redditions collectives, une partie des troupes a continué de combattre avec détermination, jusqu’au bout. De ce fait, les pertes ont été très élevées, des deux côtés, dans les dernières semaines du conflit.

Si sa mort est égale à celle de ses camarades et de ses adversaires, la disparition de Wilfred Owen, une semaine avant l’arrêt des combats, prend un caractère particulièrement tragique, car elle symbolise la destruction des talents qu’a engendrée la Première Guerre mondiale. Certes, l’œuvre des poètes de guerre n’est pas le seul témoignage laissé par les combattants ; de nombreux récits en prose ont été rédigés pendant ou au lendemain de la Grande Guerre. Mais la puissance de l’œuvre de Wilfred Owen est désormais célébrée dans le monde anglo-saxon ; elle mérite d’être découverte en France, à sa juste valeur. Ce circuit de randonnée permet de suivre les derniers pas du poète, dans un paysage redevenu paisible, après avoir subi, par deux fois, au cours du XXe siècle, les outrages de la guerre.

Détails du circuit