Découvrir les Chemins de mémoire… en randonnée

Chaque territoire abrite des lieux qui témoignent des combats qui ont eu lieu lors des deux conflits mondiaux et qui conservent la mémoire des hommes qui y ont pris part. Afin de permettre à chacun de découvrir ces sites à son propre rythme, les Chemins de mémoire régionaux s’enrichissent à présent de parcours locaux de randonnée pédestre ou cyclotouriste. Chaque parcours a été conçu comme un circuit thématique reliant plusieurs étapes à découvrir à l’aide d’un petit guide historique illustré, consultable sur terminaux mobiles ou téléchargeable. Ainsi est rendue l’échelle humaine des conflits tout en offrant une façon originale de comprendre un territoire et son patrimoine.
Retourner à la liste des circuits

La version 7.0 de votre iOS ne permet pas d'afficher correctement les contenus de cette carte. Pour visualiser les informations vous devez faire la mise à jour vers la version 7.1

Durée : 2h env - Distance : 24,8 km

Informations pratiques

Contact : Office de tourisme de Maubeuge
Téléphone : +33 (0)3 27 62 11 93
 E-mail : tourisme.maubeuge(at)gmail(dot)com
Site web : www.maubeuge-tourisme.fr
Point de départ : Fort de Leveau, Route de Mairieux, 59750 FEIGNIES

Télécharger le guideTélécharger la trace GPXNous vous accueillons

Maubeuge, place forte assiégée

Ce circuit cyclotouristique permet de découvrir les principaux sites du siège de Maubeuge qui s’est déroulé du 27 août au 8 septembre 1914, pendant la phase initiale de l’invasion allemande. Certes, ce siège immobilise pendant plusieurs jours des dizaines de milliers de soldats allemands qui ne peuvent combattre lors de la bataille de la Marne, mais il s’achève par une grave défaite française, avec plus de 40 000 prisonniers, soit le dixième de l’ensemble des captifs français de l’ensemble de la Grande Guerre. Avec le siège d’Anvers, qui se termine le 10 octobre 1914, c’est la fin d’une forme de guerre caractérisée par le siège des villes, qui avait marqué l’histoire militaire de l’Europe pendant plusieurs siècles. Lui succède une guerre de siège linéaire, la guerre de positions, qui dure près de 50 mois sur le front ouest. Désormais, l’artillerie lourde domine le champ de bataille. Le visiteur est également confronté à la mémoire des crimes contre les civils qui furent commis par l’armée allemande lors de l’invasion de 1914. S’ils n’atteignent pas, en France, l’ampleur des massacres commis en Belgique (plusieurs centaines de morts à Dinant, Tamines ou Andenne), ils forment cependant une trainée sanglante qui suit les troupes d’invasion, confrontées à la peur fantasmée des « francs-tireurs ». Maubeuge, placée sous occupation allemande jusqu’au 9 novembre 1918, connaîtra, à nouveau, la violence des combats lors de l’invasion de 1940, qui ravageront la vieille cité.

 

 

Détails du circuit