Découvrir les Chemins de mémoire… en randonnée

Chaque territoire abrite des lieux qui témoignent des combats qui ont eu lieu lors des deux conflits mondiaux et qui conservent la mémoire des hommes qui y ont pris part. Afin de permettre à chacun de découvrir ces sites à son propre rythme, les Chemins de mémoire régionaux s’enrichissent à présent de parcours locaux de randonnée pédestre ou cyclotouriste. Chaque parcours a été conçu comme un circuit thématique reliant plusieurs étapes à découvrir à l’aide d’un petit guide historique illustré, consultable sur terminaux mobiles ou téléchargeable. Ainsi est rendue l’échelle humaine des conflits tout en offrant une façon originale de comprendre un territoire et son patrimoine.
Retourner à la liste des circuits

La version 7.0 de votre iOS ne permet pas d'afficher correctement les contenus de cette carte. Pour visualiser les informations vous devez faire la mise à jour vers la version 7.1

Durée : 1h env - Distance : 2,4 km

Informations pratiques

Contact : Office de tourisme de Maubeuge
Téléphone : +33 (0)3 27 62 11 93
E-mail : tourisme.maubeuge(at)gmail(dot)com
Site web : www.maubeuge-tourisme.fr
Point de départ : Porte de Mons, Place Vauban, 59600 MAUBEUGE

Télécharger le guideTélécharger la trace GPXNous vous accueillons

Maubeuge à l'heure allemande

Le circuit pédestre « Maubeuge à l’heure allemande » permet de percevoir l’ampleur et la brutalité de l’occupation allemande de 1914 à 1918, qui fut, par de nombreux aspects, tout aussi redoutable que celle de 1940-1944. Tout d’abord, la ville héberge un nombre considérable de soldats dans cette zone de l’arrière-front où sont établis les centres d’entraînement, les parcs de ravitaillement et les hôpitaux qui recueillent des flots de blessés. L’occupant soumet les civils français à un contrôle étroit, multiplie menaces et sanctions, impose le travail forcé. Prenant argument du blocus allié qui affame la population d’outre- Rhin, les Allemands se livrent à un pillage méthodique des ressources agricoles et industrielles des territoires occupés qui entraîne pénuries et difficultés alimentaires. L’intervention du CRB, organisme caritatif dirigé par H. Hoover, futur président des Etats-Unis, permet cependant d’éviter la famine. Ce parcours permet aussi de saisir les prémices d’une nouvelle forme de guerre, la guerre aérienne, avec d’abord les dirigeables et les avions d’observation, avant que ne s’imposent les escadrilles de chasse et de bombardement.

 

 

Détails du circuit